Je me suis fait une entorse de la cheville... pourquoi aller chez l'ostéopathe?

 

Qu'est-ce qu'une "Entorse"?

Une entorse est une lésion ligamentaire consécutive à une sollicitation responsable du dépassement des capacités de résistances élastiques du tissu ligamentaire. Elle engendre oedème et hématôme.

 

Cas possibles d'une entorse du ligament latéral externe de la cheville:

 

- Entorse survenue à cause d'un facteur déclenchant "majeur": chute violente, tacle au football, réception d'un saut sur terrain instable...

L'atteinte ligamentaire est cohérente au regard de  l'intensité du facteur déclenchant. Le traitement allopathique local (glaçage, contention, massage, antalgiques, rééducation) est indiqué afin de soulager la douleur et canaliser l'inflammation, et le traitement ostéopathique intervient à titre préventif pour éviter l'installation de blocages secondaires propices à la récidive .

 

- Entorse survenue à cause d'un facteur déclenchant "mineur": l'intensité du facteur déclenchant aurait dûe être supportable pour la cheville; un geste anodin provoque cependant une entorse.

L'atteinte ligamentaire semble ici disproportionnée au regard de la faible intensité du facteur déclenchant.

Explication ostéopathique d'un tel traumatisme: l'examen palpatoire permet d'objectiver un ou plusieurs endroits préalablement bloqués dans le voisinage plus ou moins proche du ligament lésé (un autre ligament de la même cheville, ou bien le genou, le péroné, le bassin...). Ces endroits "bloqués" représentent des zones de fixités tissulaires anormales, responsables d'une modification anormale de la physiologie de l'articulation. La cheville fonctionne alors selon un "faux axe" (défini par les points de fixité),  et le "faux mouvement" (ce geste anodin qui induit des contraintes disproportionnées sur le ligament) devient responsable d'une véritable entorse.

La libération par manipulation ostéopathique des zones de fixité tissulaires, responsables de ce mécanisme de "faux mouvement", permet de  restaurer la bonne physiologie articulaire .

 

 

Cas particulier de la "Foulûre": 

La foulûre, contrairement à l'entorse, n'est pas caractérisée par un dépassement des capacités élastiques du ligament latéral externe. Il n'y a pas d'hématôme, mais une simple souffrance du ligament lors d'une sollicitation qui normalement aurait dû être acceptable pour lui. La foulûre arrive car la sollicitation vient l'étirer douloureusement dans une zone où il manquait déjà localement d'élasticité, mais sans dépasser le seuil de rupture des fibres. 

L'examen ostéopathique peut objectiver ce manque d'élasticité locale, et son rôle ici est de restaurer une bonne qualité mécanique au tissu ligamentaire, afin d'éviter toute récidive ou aggravation (éviter par exemple qu'à long terme le patient fasse de véritables entorses).

 

 

TRAITEMENTS

 

1- L' Allopathie: 

Les premiers gestes à avoir lors d'une entorse sont le glaçage et le strapping de la cheville, ceci afin de contenir l'oedème et l'étendue des lésions (saignement des fibres / hématôme). La prise d'antalgiques  permet de soulager la douleur. Le médecin peut envisager de prescrire des radiographies s'il y a suspicion d'arrachement osseux.

 

2- L'Ostéopathie: 

La manipulation ostéopathique  apporte une amélioration significative et durable des conditions mécaniques articulaires (locales et à distance), afin de  permettre:

- d'optimiser les conditions de cicatrisation, et donc autoriser : une récupération plus rapide et moins douloureuse, une immobilisation moins longue, et une reprise des activités sportives plus précoce,

- d'éviter la récidive ( càd éviter les entorses à répétition, avec aggravation progressive)

- d'éviter, à plus long terme, les complications à distance (lombalgie...) 

En tant qu'ostéopathe, je recommande aussi à mes patients d'appliquer sur l'entorse (tous les jours pendant au moins 10 jours) de l'ARNICA et des cataplasmes d'ARGILE VERTE. Je préconise souvent certaines préparations à base d'huiles essentielles.

3- L'Acupuncture, la Médecine Traditionnelle Chinoise:

C'est une thérapeutique de "terrain" qui peut être très complémentaire de l'ostéopathie.

 

4- La Kinésithérapie:

La rééducation par un kinésithérapeute fera suite à l'ostéopathie, afin de préparer le ligament à la reprise des activités sportives: exercices de renforcement et de proprioception pour retrouver stabilité et réactivité.

 

L'ostéopathie permet aussi d'optimiser les résultats de la rééducation : une articulation dont la mécanique est libre de toute contrainte anormale (grâce à la manipulation ostéopathique) redevient totalement disponible pour exploiter au maximum son potentiel proprioceptif;  le résultat de la rééducation sera meilleur, plus rapide, plus durable.

 

 

Quand aller voir l'ostéo?

Le plus vite possible !

 

Même si l'entorse est "fraîche" (càd très récente), le soin ostéopathique est possible en toute sécurité.

La manipulation prend soin de préserver les fibres en cours de cicatrisation de toute mise en tension.

L'objectif est avant tout de restaurer une bonne qualité mécanique de toutes les structures périarticulaires pouvant être impliquées dans le mécanisme de l'entorse.

 

Bien souvent, une première séance d'ostéopathie, rapidement après l'accident, permet de minimiser  l'étendue des lésions et de l'oèdeme en restaurant immédiatement une bonne physiologie articulaire, et donc des conditions mécaniques favorables à une cicatrisation de qualité.

Associés à cela , les traditionnels glaçage et strapping restent les premiers gestes d'urgence incontournables à avoir.

Puis, bien souvent (et en fonction du grade de l'entorse), 1 ou 2 séances d'ostéopathie supplémentaires seront bénéfiques afin de consolider le résultat , parrallèlement à  la rééducation chez le kiné. 

 

 

 

NB: Bien entendu, cet exposé sur l'entorse de cheville est aussi applicable à tout type d'entorse (genou, poignet,...)

© 2014 par Emilie GEY. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus